Vocabulaire & principes du multimédia numérique

Responsable : Gil Mathieu

Résumé

L’intégration multimédia (texte, image, formes vectorielles, animation, son, vidéo, modèles 3D assemblés en une application cohérente qui offre interaction et navigation) se banalise. Pour aller au-delà des fonctionnalités préfabriquées des plateformes dédiées comme Flash, le réalisateur doit aborder la programmation multimédia.

L’objectif de ce cours est double :

1 – Définir le vocabulaire nécessaire au dialogue avec la machine et avec les collaborateurs.

L’apprentissage d’une technique quelle qu’elle soit passe par la maîtrise de son vocabulaire. La tâche est ici d’autant plus délicate que le multimédia est multi-technique.

La maîtrise du vocabulaire est indispensable à la communication harmonieuse entre les différents spécialistes partenaires d’une équipe de production. Ainsi, le développeur doit connaître le vocabulaire du graphiste, l’auteur celui du réalisateur et vice versa.

Notons en outre qu’avec la numérisation, la tendance est à la restriction en nombre d’une telle équipe, voire à la concentration des qualifications sur un seul individu.

Enfin, connaître les équivalents anglo-américains est très utile en programmation multimédia, pour comprendre d’emblée la fonction des propriétés et méthodes des classes de l’API utilisée. C’est également indispensable pour affronter la documentation technique, les sites et les forums, voire la littérature spécialisée.

2 – Expliciter les principes en jeu dans le codage et le traitement des différents types d’information.

Trop de formations et de manuels se cantonnent au catalogue des menus déroulants d’un logiciel et à l’apprentissage de raccourcis clavier et d’effets spéciaux.

Il s’agit ici de se défaire de la posture magique qui consiste à appliquer à l’aveuglette formules et recettes, pour passer à une utilisation rationnelle et acquérir la capacité de faire en connaissance de cause les choix de technologies, d’outils et de paramètres.

S’il est indispensable d’acquérir le vocabulaire pour comprendre ce que la machine demande, il est indispensable d’assimiler les principes pour comprendre ce que l’on demande à la machine.

Pour intégrer intelligemment divers médias dans un projet, il est nécessaire d’avoir réfléchi sur chacun d’eux :

  • Quelle est sa nature sous forme analogique ?
  • Sous forme numérique, quelle information encode-t-on ? Divers codages sont possibles : quels sont leurs avantages et leurs contraintes ?
  • Quels traitements sont couramment proposés ? Quels sont les principaux logiciels pour cela ?
  • Quels algorithmes de compression existent ? Quels sont les formats de fichiers, les normes et les standards en vigueur ?

Programme détaillé

A – Les bases

  1. Le multimédia
  2. Le numérique
    1. L’information numérique
    2. Coder, compacter, compresser
  3. L’infographique
    1. Topographie
    2. Matriciel versus vectoriel
    3. Les calques
    4. La couleur

B – Les médias

  1. Le texte
  2. L’image
  3. Les formes
  4. L’animation
  5. L’audio
  6. La vidéo
  7. La 3D
  8. L’interaction

C – La réalisation

  1. L’intégration

Pour la partie pratique, ce cours propose un apprentissage de base de l’environnement de réalisation multimédia Flash (développé par Macromedia, puis Adobe), qui permet de produire une application SWF (Flash compilé).

Une application Flash fait appel à deux approches :

  • Le logiciel permet de bâtir l’interface de l’application selon un principe d’instanciation d’objets graphiques (symboles de la bibliothèque) dans l’espace (scène) et dans le temps (scénario).
  • Les fonctionnalités spécifiques de l’application nécessitent d’y ajouter de la programmation. Le langage est ActionScript 3, langage de programmation objet par certains aspects très proche de Java.

Les étudiants doivent réaliser en binôme une application Flash interactive qui soit générique, au sens où elle relit des données exprimées dans un dialecte XML ad hoc, dont ils auront formalisé le schéma.

Ce contenu a été publié dans Master Web, Informatique et Connaissance, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.